next picture

Father Hanquet's departure from Belgium

 

Father Emmanuel Hanquet as he was in Weihsien ---
back to main index

ABBE HANQUET

Bonne Chasse   (1)

 

         Que d'autos ! Pas moyen de « stopper » devant le n° 4. On s'arrête plus loin.

         Le corridor. Une multitude de gosses jouent à cache-cache derrière les tas de manteaux.

         Un salon, deux salons. Du monde ! Des parents, des enfants, des jeunes ménages, des vieux ménages mais jeunes quand même des jeunes gens, des jeunes filles.

         Que se passe-t-il ? Eh bien voilà. L'abbé Hanquet Manu pour la famille s'en va ! Manu, vous savez bien. Le toujours dévoué dans les œuvres, l'animateur de quelques troupes scoutes il est dangereux de les citer parce qu'on risque d'en oublier Manu l'ami de tous, le joyeux compère, le oserais-je le dire le chanteur comique du Séminaire ! Bref, tel que chacun l'a connu, Manu Hanquet est le héros de cette soirée. Il va prendre le train pour Rome, puis il s'en ira vers la Chine.

         Il part travailler « aux sillons les plus lointains », là où manquent les ouvriers. Ça, c'est épatant ! Aussi chacun est heureux. Les conversations sont animées. Manu passe de groupe en groupe, fait rire une fois de plus, sème la joie.

         Mais l'heure du train approche. Il faut se quitter. On est heureux, évidemment, que Manu aille travailler là-bas, niais on aimerait autant le garder ici. Allons, tant pis... on a la Foi ! Dieu demande de gros sacrifices ? A Votre service, Seigneur ! Tant pis ou plutôt tant mieux !

         Au revoir à chacun ! Cousin, cousine, oncle, tante, frère, sœur... papa... maman... Manu bénit sa famille agenouillée.

         A la gare, des vieux amis. « Ah oui, les routiers, on va servir. » Ils chantent des chants de conquête.

         Bénédiction. Poignée de mains.

         Encore deux minutes. Allons, place à la joie ! Et Manu, de la fenêtre, entonne « J'ai connu dans mon jeune âge... » Manu, va ! Toujours le même !

Abbé Palmers.

 

(1)              L'expression : bonne chasse n'a rien de cynégétique : M. l'abbé Hanquet n'est pas un missionnaire-chasseur. L'expression « bonne chasse » selon le langage scout a perdu son sens, de jungle et signifie de façon imagée: bon travail. (N. d. l. R.)